Bienvenue sur le site de la commune de La Bastidonne

logo du site

Accueil du site > La Vie Municipale > Agenda 21

Agenda 21

L’Agenda 21 de La Bastidonne : un programme d’action local pour un développement durable. La Bastidonne s’est engagée dans un Agenda 21 depuis 2011. 

Qu’est ce qu’un Agenda 21 local ?

L’Agenda 21 local est une méthode appliquée par de plus en plus de communes pour mettre en place une politique globale de développement durable. Cette méthode consiste à faire un état des lieux du village sous ses différents aspects (environnement, vie sociale, activité économique, équipements municipaux…) afin de cerner les problèmes et de concevoir avec l’aide de la population des axes d’amélioration et un programme d’action réalisable au regard des moyens de la commune.

Pourquoi un Agenda 21 à La Bastidonne ?

La commune est adhérente depuis l’origine de celui-ci au Parc naturel régional du Luberon dont le leitmotiv a toujours été un développement local durable. Cette vision est depuis longtemps partagée par une grande majorité des élus du territoire et par les habitants qui à force d’actions et de messages est sensibilisée à la question et consciente de la qualité faunistique et floristique de son environnement proche. Vivre ici est un privilège, et pour que cette qualité de vie soit maintenue, l’actuel conseil municipal et les suivants vont devoir se mobiliser fortement pour faire face, malgré leur peu de moyens financiers, aux crises sociales et environnementales qui les menacent. L’Agenda 21 est l’un des outils qui articulent et structurent dans le temps une politique de développement durable, c’est pour incarner cette feuille de route d’un progrès partagé par tous que la commune s’est lancée dans un agenda 21.

La stratégie ou axes d’amélioration votés par le conseil municipal.

L’ensemble du conseil municipal a au regard de l’état des lieux voté la stratégie ci-dessous énoncée.

  • Axe 1 : Améliorer le fonctionnement de la mairie
    • Adopter au sein de la mairie un comportement respectueux de l’environnement
    • Améliorer la transversalité

Si le diagnostic a montré de nombreux efforts de fonctionnement de la municipalité en matière de développement durable (politique d’achat responsable émergente, formation des élus de la commission travaux à l’insertion de critères environnementaux, plantations systématiquement méditerranéennes, travaux sur les équipements publics pour mieux maitriser les consommations d’énergie, formation du responsable technique avec Robert Celaire (thermicien) à la maîtrise des flux et à la construction bioclimatique… ), ceux-ci sont souvent le fruit d’initiatives éparses qui manquent de cohérence. La commune a de nombreux leviers pour devenir plus exemplaire, elle est par ailleurs très proche de ses habitants au sens propre comme au sens figuré, il est donc apparu comme une évidence à l’ensemble du conseil municipal qu’il fallait d’abord agir sur nos propres pratiques afin de pouvoir mettre en place une politique territoriale de développement durable sensée, globale et transversale.

  • Axe 2 : Sensibiliser au développement durable et œuvrer pour nos générations futures
    • Economiser et gérer la ressource en eau
    • Economiser et gérer la ressource en énergie
    • Améliorer la propreté urbaine et la gestion des déchets en collaboration avec la Communauté de Communes
    • Faire découvrir et valoriser la richesse et la diversité de la faune et de la flore de notre patrimoine local
    • Favoriser les échanges d’expériences et de connaissances Développement Durable

La Bastidonne est un territoire rural menacé par la proximité de grandes villes, pôles d’activité où il devient pour des raisons financières difficile de se loger. De nombreux actifs pour des questions de qualité de vie ou pour des raisons économiques (le marché immobilier d’Aix est saturé et inabordable), s’installent sur les territoires péri-urbains. La population de nos villages augmente donc de manière conséquente (x3 en 30 ans). Il est donc indispensable que les générations actuelles et futures apprennent la valeur écologique et paysagère de ce territoire afin de le respecter et demain de le protéger, afin que les équipes municipales de demain soient en capacité de faire les choix judicieux pour un développement local durable et maîtrisé, un développement qui permette à l’homme de vivre en harmonie avec la nature comme la philosophie du parc auquel nous adhérons le promeut.

  • Axe 3 : Favoriser le lien social et la convivialité
    • Organiser l’accueil et faciliter l’intégration des nouveaux habitants
    • Renforcer la solidarité entre habitants et le lien entre mairie et habitants
    • Valoriser une identité Sud Luberon avec la Communauté de Communes

L’arrivée continue de nouvelles familles, d’une population de culture urbaine, l’évolution de nos modes de vie, de nos lieux de travail, de nos pérégrinations quotidiennes ont modifié les relations au sein du village où le lien social ne se fait plus qu’à l’épicerie ou à l’occasion de manifestations pour lesquelles il est toujours difficile de mobiliser la population. La municipalité, mais aussi les habitants à l’occasion des différentes réunions de concertation ont vivement exprimé l’inquiétude de ce délitement qui nuit à la convivialité mais aussi à la solidarité intergénérationnelle pourtant majeure dans nos villages où les personnes âgées sont souvent isolées et certains jeunes désoeuvrés. Travailler sur le lien social, tenter de redynamiser une culture locale et un sentiment d’appartenance à une communauté est un souhait exprimé par tous et depuis longtemps à La Bastidonne.

  • Axe 4 : Maintenir une activité agricole et une économie locale.
    • Accroitre les circuits courts sur notre territoire
    • Faciliter les successions et transferts de patrimoine agricole
    • Susciter la concertation et le partenariat entre les agriculteurs, le conseil municipal et les habitants face aux problèmes partagés.
    • Contribuer aux nouvelles activités porteuses d’emploi en collaboration avec la Communauté de Communes
    • Faire bénéficier des jeunes actifs de l’expérience des séniors

Comme le montre le diagnostic, si les surfaces de terres agricoles ont continué d’augmenter à La Bastidonne, le nombre d’agriculteurs s’est réduit comme peau de chagrin. Leur action est pourtant essentielle à la préservation des paysages, d’une production locale de qualité (ils sont tous labellisés Agriconfiance et la première station en PACA de récupération de produits phytosanitaires va être expérimentée sur leur demande à La Bastidonne), d’une culture locale et d’une dynamique de développement cohérente avec le contexte territorial. La municipalité et les habitants craignent la disparition des exploitations pour tenter d’y remédier plusieurs actions ont été envisagées car le maintien d’une agriculture locale est à de nombreux titres (écologique, social, culturel, économique) essentielle pour le maintien d’une qualité de vie à La Bastidonne.

  • Axe 5 : Améliorer le logement.
    • Augmenter le nombre de logements sociaux
    • Créer des logements répondant aux principes du Développement Durable
    • Diversifier l’offre de logements (petits logements, location…)

Cet axe fait écho à un constat que l’on retrouve autant dans le diagnostic A21 que dans le diagnostic du PLU en cours de révision. La Bastidonne est une commune résidentielle qui connaît une forte pression foncière et un manque de logements locatifs et de logements sociaux. Cela engendre une fuite des populations les plus jeunes et de grandes difficultés pour les populations les moins argentées. Il est donc indispensable de tenter d’y remédier. Par ailleurs, le diagnostic énergétique territorial a relevé que la grande majorité du bâti datait d’avant la première réglementation thermique, il s’agit donc d’un bâti très énergivore. Ce constat a poussé l’ensemble du conseil municipal à vouloir prendre en compte la question du logement et en faire une priorité.

  • Axe 6 : Améliorer les transports et le stationnement.
    • Inciter à moins utiliser sa voiture dans le village et favoriser les modes de déplacements doux
    • Améliorer l’offre et la gestion du stationnement 2,5 voitures par habitants, c’est le chiffre qu’a révélé le diagnostic thermique, une quasi inexistence des transports en commun, une population qui travaille souvent à plusieurs dizaine dizaines de kilomètres de son lieu de résidence et une inflation énergétique historique ont fait de cet axe une priorité.

Traiter la question du transport à l’heure actuelle, c’est traiter de sécurité, de santé, d’écologie, d’emploi, de fracture énergétique… c’est un axe incontournable pour une commune rurale.



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF